Wellington, le Hollywood néo-zélandais

wellington_nouvelle-zelande_anissavoyage

Wellington, le Hollywood néo-zélandais

Après Taupo, nous voici sur la route d’une des plus grandes villes de Nouvelle-Zélande : Wellington. Bon en fait, c’est pas qu’une grande ville, c’est la capitale.

J’oublie toujours que ce n’est pas Auckland.

Wellington c’est un peu le Hollywood des kiwis : la ville du cinéma.

Je vous ai ennuyé avec mes références au Seigneur des anneaux dans tous les articles ? Ce n’est pas fini.

Vous n’avez pas lu mes premiers articles sur la Nouvelle-Zélande ? C’est par ici ! 

Un couchsurfing pas comme les autres 2

Pour qu’une histoire de voyage classique me ressemble, il faut une touche d’improbable et d’atypique. Encore une fois, c’est un carton plein. 

Nous avions préparé notre arrivée à Wellington en cherchant un couchsurfing. Comme d’habitude très peu de choix et Marie devra jouer l’originalité dans les messages pour que notre demande fasse la différence, mais aujourd’hui le profil atypique, c’est notre hôte.

En effet, Gregory est un nudiste. Oui, il aime se balader nu chez lui. Tout est spécifié dans son profil donc rien de malsain. Une nouvelle expérience s’offre à nous haha.

On est à la fois méfiante et en réél besoin de faire des économies. De plus, on est deux, ce qui nous donne plus de possibilités que seules. 

Quand on voyage seule on fait toujours attention à ne pas se retrouver dans une situation délicate qui pourrait nous mettre mal à l’aise ou en danger. ATTENTION ! Je ne dis pas que les nudistes sont dangereux, mais j’ai tendance à penser que passer la nuit chez un monsieur nu n’est pas la situation la plus confortable qu’on puisse imaginer (d’ailleurs j’accepte très rarement d’aller chez un homme seul tout court. Spoiler : je l’ai fait à Santiago au Chili).

Bref, Gregory nous prévient par message qu’il accepte de nous héberger et que nous pouvons si nous le souhaitons essayer l’expérience du nudisme. Il n’a pas contre absolument aucun problème à nous accepter habillées, si nous acceptons que lui soit nu. Marché conclu.

Nous lui expliquons que nous arrivons à 5h du matin à Wellington, que nous pouvons nous arranger pour attendre la fin de sa journée si besoin.  Il nous propose de venir nous chercher en voiture et de nous déposer chez lui avant d’aller travailler : CE MEC EST UNE CRÈME !

 Arrivés devant chez lui, il nous explique qu’autour il y a pas mal de sentier de randonnée. L’un d’eux nous mènerait à un sommet qui nous permettrait de voir toute la ville de Wellington.

Il nous explique ensuite comment ça fonctionne chez lui, puis comment aller jusqu’en ville en train. Pour finir, il nous explique que deux autres filles seront là ce soir en tant que couchsurfeuses.

Il nous offre le petit déj et nous laisse dormir quelques heures pendant qu’il va travailler. 

” On fera connaissance ce soir !”

On passe la journée avec une française qui était en couchsurfing chez son frère mais qui a passé une nuit chez lui avant. 

Une rando … ou presque

On se décide toutes les 3 à tenter la randonnée près de chez Gregory avant de prendre le train pour visiter la ville. 
La randonnée est très mal balisée et on se perd plusieurs fois. Arrivées devant des barbelés  qui balisent une terre privée, je dis aux filles qu’ils faut faire demi-tour. Je n’avais pas vu le petit escalier qui permettait de passer au dessus. Marie oui. Petite incompréhension et on fait demi-tour. Ma faute.
wellington_nouvelle-zelande_anissavoyage
Vers 15h30 on décide d’aller prendre le train (RER) pour Wellington. Mon dieu… si on pouvait avoir de tels paysages en France. On passe littéralement entre les sommets des montagnes verdoyantes. Moment assez ouf.
wellington_nouvelle-zelande_anissavoyage
On se promène dans la ville et on profite des dernières heures de soleil sur le port. On va finalement attendre Gregory dans un café.
wellington_nouvelle-zelande_anissavoyage wellington_nouvelle-zelande_anissavoyage
wellington_nouvelle-zelande_anissavoyage wellington_nouvelle-zelande_anissavoyage
Il récupère les filles, elles déposent leurs affaires et c’est parti pour la visite de Wellington par Gregory.

Un visite de cinéphile

La nuit est tombée et on fait enfin connaissances avec Pinar et Andrea. Pinar (oui, oui, c’est bien son nom) est turque mais elle vit au Japon. Andrea est allemande. 

Gregory nous propose de nous faire visiter même s’il fait nuit. Moi je suis prête à le suivre partout étant donné la promesse d’aller voir les Trolls du Seigneur des anneaux.

Finalement, une superbe soirée. On prend la voiture pour aller à un sommet en face de la ville de Wellington. C’est là comme commence à comprendre le nom de la ville (ville du vent) : on se gèle là-haut mais c’est beau  !

wellington_nouvelle-zelande_anissavoyage wellington_nouvelle-zelande_anissavoyage S’ensuit une visite de la ville (la mairie, la bibliothèque…), puis la zone “cinéma”, Greg nous explique que c’est les tournages qui font vivre la ville. La plupart des habitants ont déjà participé à des tournages. 

wellington_nouvelle-zelande_anissavoyage wellington_nouvelle-zelande_anissavoyage wellington_nouvelle-zelande_anissavoyage

On arrive au musée / boutique du Seigneur des anneaux, bien sûr il est fermé mais au moins je peux voir mon troll ! Ou plutôt MES trolls.

wellington_nouvelle-zelande_anissavoyage wellington_nouvelle-zelande_anissavoyage wellington_nouvelle-zelande_anissavoyage

On continue la route et Greg fait un arrêt spécial pour moi parce qu’il sait que je suis fan de Gandalf ! 

wellington_nouvelle-zelande_anissavoyage wellington_nouvelle-zelande_anissavoyage

La Statue de Ian Mc Kellen dans son rôle le plus badass est juste devant moi. On ne peut plus réaliste ! :O Mon film préféré a été tourné là ! 

Pour finir notre tour on passe devant les quasi-très célèbres lettres de Wellington ! Petite blague des kiwis en réponse à celles d’Hollywood. 

wellington_nouvelle-zelande_anissavoyage

Pour clôturer la soirée Greg nous invite et achète 5 pizzas chez Domino’s.  On rentre à la maison et on discute le reste de la soirée.

Greg part un moment prendre sa douche et reviens avec une petite serviette autour de la taille. Si petite qu’elle ne se ferme pas vraiment , il la tient d’une main. On sent qu’il fait quand même un effort et ça ne nous gêne pas. 

Ah un moment Pinar part chercher des serviettes, elle n’en trouve pas et Greg la rejoint donc derrière le bar, sans faire exprès il fait tomber sa serviette. La ramasse très vite. Pinar n’a pas l’air trop choquée et notre soirée continue calmement. 

Cette homme est adorable et vraiment bienveillant. Il nous racontera que sa famille est nudiste comme lui et que son frère travaille sur les tournages de films. 

On se rend compte que le commun des mortels n’est pas du tout commun et que c’est plutôt cool. 

Match et musée

Quoi ?! Vous ne savez plus quelle date nous sommes ? Voyons ! C’est l’heure de la demie-finale de la coupe du monde ! Réveil à 6h30 pour regarder le match. On ne se sent jamais aussi française que quand on est loin de chez nous ! 

Je ne vous spoile pas en vous disant qu’on gagne. En tout cas c’est clair : on va devoir trouver une grande ville avec plein de français pour la finale, parce qu’à l’heure où c’est diffusé, il est quasi-impossible de trouver un bar ouvert si le public ne suit pas. On ira donc à Christchurch dans l’île du Sud. Mais avant de prendre le ferry (qui est ‘inclus’ dans notre carte intercity), il nous reste le musée de Wellington à visiter. 

wellington_nouvelle-zelande_anissavoyage

wellington_nouvelle-zelande_anissavoyage

wellington_nouvelle-zelande_anissavoyage

wellington_nouvelle-zelande_anissavoyage

 

Si je retiens une chose de ce musée c’est qu’1h pour visiter ce n’est pas malheureusement pas du tout assez, la culture Maori mérite qu’on prenne le temps. Mais nous sommes attendues au ferry.  

Et nous voilà parties pour de nouvelles aventures dans l’île du nord.

 

Community Manager en sac à dos !

Laisse un petit mot doux ;)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :