Ubud en Indonésie, le paradis sur Terre

indonesie_bali_ubud_anissa_voyage

Ubud, le paradis sur terre

Chers abonnés, suite à un petit problème de mailing vous n’avez pas reçu mon article précédent : Gili T et Kuta Bali, surtout n’hésitez pas à le lire avant celui-ci, il y a des photos paradisiaques et mes premières vidéos sur Gopro. 

indonesie_bali_ubud_anissa_voyageLe lendemain c’est parti pour Ubud, j’ai pris une navette qui me dépose au coeur de la ville, en observant la carte sur maps.me je remarque quelque chose : Ketut House. Pour les cinéphiles, la maison de Ketut est connue grâce à Mange, Prie, Aime. Bon ok, à la base c’est un livre, mais c’est surtout un film avec Julia Roberts et Javier Bardem.

Toute l’histoire est basée sur ce moment où l’auteure Elisabeth Gilbert est partie écrire un article sur Ketut dans le cadre de son travail. Il est médecin, lit aussi dans les lignes de la main (encore une fois je vulgarise) et prédit à la journaliste un retour futur à Bali pour apprendre les techniques de médecine et pour trouver l’amour.

J’aime bien ce film, alors je me suis dit : si je suis à côté je ne peux pas manquer ça. Après James Bond à Udaipur, Tomb Raider à Angkor Vat, La Plage à Koh Phi Phi. Encore une belle occasion de visiter les lieux qui ont inspiré certains réalisateurs.

La maison de Ketut

J’arrive à mon auberge qui est je pense mon auberge favorite depuis que je voyage : l’entrée ressemble à un temple, mais l’intérieur est très propre, grand et plutôt moderne, les lits sont en bambous et il y a une piscine. Le petit déj est offert (pancakes, boisson chaude et fruits frais) pour la modique somme de 2$ la nuit. Je rencontre Faye, une magnifique philippine et on décide d’aller ensemble chez Ketut puis à un petit restaurant dont elle a entendu parler.

indonesie_bali_ubud_anissa_voyage

Finalement le lieu est très paisible à l’image de sa ville. On sent qu’il a gagné beaucoup d’argent et que sa cible à un peu évolué mais c’est bien la maison de Ketut. Le vrai Ketut est décédé il y a quelques années, mais son fils a pris la relève. On ne reste pas trop longtemps (vous savez ce moment où vous n’êtes pas vraiment sûr de ce qui est gratuit et de ce qui ne l’est pas…) et Faye me propose d’aller dans un restaurant dont elle a entendu parler, elle ne m’en dit pas plus.

indonesie_bali_ubud_anissa_voyage

Le Warung Nine

indonesie_bali_ubud_anissa_voyageEn aventurière je la suis, et c’est sans regret que j’arrive dans un petit lieu de paradis au bord de la route, le restaurant fait aussi vente de petits souvenirs, de fruits et légumes … mais c’est surtout le concept qui est inoubliable :

C’est un lieu entièrement basé sur la confiance, une personne est bien présente mais elle ne fera que vous expliquer le concept et estimer le prix de ce que vous avez pris. C’est donc une sorte de buffet (mais avec de la super bonne nourriture végétarienne) et chaque portion vaut 5000 roupies (soit 33 cents d’euros). Tu te sers et tu manges. Quand tu finis, tu mets l’argent dans une boite (ou dans les pots sur la table) et tu fais ta propre vaisselle. Si tu es d’humeur “grand coeur”, tu as un petit tableau accroché sur le côté du restaurant où tu pourras déposer dans une petite boite 30 000 roupies (prix moyen du repas) et écrire sur un ticket 30 000. Ce ticket tu le laisseras à disposition pour une personne qui n’aura pas les moyens de se payer un repas. Il faut bien comprendre que personne ne vérifiera ce que vous faites, ou si vous payez ou si vous faites votre vaisselle. CONFIANCE. Je suis tombée amoureuse de cet endroit. Le Warung nine pour ceux qui souhaitent un jour tenter l’aventure 🙂 [en cliquant sur le lien, vous découvrirez aussi Happy Cow, une super appli pour trouver des restaurants végétariens dans le monde]

Après notre repas on rentre à l’auberge, et là quel hasard ! Je croise une des filles avec qui j’ai fait mon Vipassana au Népal !!! Le monde est tellement petit que ça en est parfois marrant. On discute avec elle et ses nouvelles amies Leah (une iranienne irlandaise) et Ruby (une anglaise néo-zéalandaise). Après avoir discuté avec Ruby qui a une mobylette, on décide de visiter les cascades le lendemain.

indonesie_bali_ubud_anissa_voyage

Tibumana Falls (la grande ET la petite)

Comme promis, après un super petit déjeuner nous prenons le départ direction les cascades autour d’Ubud. Sur la petite mobylette on se sent un peu comme au paradis. Les indonésiens préparent les décorations pour les festivités de la fin du mois (anniversaire de Bouddha… oui encore) et les rues sont donc particulièrement jolies. On passe près des rizières et on est juste émerveillées.indonesie_bali_ubud_anissa_voyage

En Indonésie, il y a toujours la surprise de savoir si un site est payant ou non. Parfois même s’il ne l’est pas la “mafia” indonésienne te met la pression et te demande de l’argent. On est chanceuses, si c’était la mafia, elle n’a pas été agressive avec nous. Mais en effet, on a payé un droit d’accès à la cascade. On était seules avec un couple et une lumière parfaite qui filtrait ! J’admire la cascade, prend une ou deux photos. Voilà. Sauf que Ruby ne voit pas les choses de la même façon (heureusement pour moi) elle se met en maillot et fonce dans l’eau ! Moment magique. On se baigne, on joue un peu les instagrameuses. On s’amuse.

indonesie_bali_ubud_anissa_voyage

On convainc même une asiatique de se mettre à l’eau aussi, elle nous demande un selfie ensemble et on reprend la route.

indonesie_bali_ubud_anissa_voyage

Quelques centaines de mètres plus loin, on trouve une autre cascade du même nom… mais celle-ci gratuite et déserte. Ruby insiste pour que je monte sur un superbe rocher bien trop grand pour moi. Je le fais. Je suis fière. On remet le casque et c’est reparti pour notre paysage paradisiaque.

indonesie_bali_ubud_anissa_voyage

Kanto Lampo Fall

indonesie_bali_ubud_anissa_voyageAprès un petit quart d’heure de route, on arrive devant une autre cascade, elle aussi payante, mais totalement différente… une expérience improbable. Autant sur Tibumana nous avons joué les instagrameuses, autant sur Kanto Lampo nous sommes devenue de vraies modèles professionnelles. Attention, cette expérience ne serait pas du goût de tout le monde, mais ça nous a bien fait rire.

La cascade est impressionnante mais pas si grande comparée au nombre de personne qui la visite (rien comparée aux précédentes), les locaux (peut-être la mafia je n’en sais rien du tout) on donc mis en place un système de gestion très… particulier : tu as donc payé ton entrée et tu arrives toute contente près de la cascade, tu poses ta petite robe dans un coin, tu prends délicatement ton téléphone pas tout à fait étanche (le mien en l’occurrence l’est) et tu te prépares à entrer dans l’eau, quand un jeune local t’interpelles et te propose de te prendre en photo.

Et là… tu perds le contrôle, tu deviens la nouvelle Miss Cascade 2018, le local te dit de patienter quelques minutes, il attend que son collègue, avec son propre duo de Miss et Mister Cascade, fasse ses propres photos et nous laisse la place.

Chacune notre tour : Mets toi dans cette position, puis celle-là, posture yoga, maintenant allonge toi…. et on utilise une fonction oubliée de mon téléphone : le slow motion. Ce mec vient de prendre toutes les photos Instagram que tu rêves d’avoir et nous a ramenées au bord en mode “bye bye les filles, laissez la place aux autres“. J’aurais pu être vexée ou agacée mais j’étais surtout amusée… et bon j’ai une nouvelle vidéo de profil sur Facebook.

On finit la visite tranquillement autour d’un poulet frit, on rentre rejoindre Faye, et on profite de la piscine. Une vie très difficile.

Les français… encore

On rencontre un Russe à l’auberge (j’ai honte j’ai oublié son nom) et il nous propose de passer la soirée avec lui chez son pote, parce que son pote est franco-indonésien et qu’il serait content de parler un peu français. On finit donc dans le superbe appartement / maison / loft de Andy et plus tard on part boire un verre.

Les filles sont d’humeur chantante, elles demandent si elles peuvent faire un petit boeuf avec les musiciens du bar. Bien sûr, ici c’est Bali.

Petite anecdote de “français pas gentils touristes” : je suis dans les toilettes et je me lave les mains quand deux filles entrent, l’une d’elles se plaint en français : “Roooo je pue”. Pour la rassurer, je lui répond donc “t’inquiète à cette heure-ci… on sent toutes mauvais” et je lui souris. Elle me met un vent intersidéral, part et dit à sa copine en sortant : “pff, j’en ai marre… trop de français ici…” Merci à toi, jolie française d’être une petite peste quand tu es ambassadrice de ton pays.

Par chance ce soir là je rencontre un autre groupe de français (c’est vrai qu’on est partout à Bali) qui sont vraiment cool.

La Monkey Forest

Le lendemain, à peine dans la salle commune de l’auberge, un groupe de backpackeurs me proposent de partir avec eux à la Monkey Forest. Je demande 5mn pour prendre ma douche et je repars en route vers l’infini et surtout vers la forêt des singes. Je suis accompagnée par une espagnole et trois néerlandais (eux aussi sont partout). Un moment particulièrement romantique dans cette forêt certes un peu peuplée (par les humains) mais avec de superbes arbres et points de vue.

indonesie_bali_ubud_anissa_voyage

indonesie_bali_ubud_anissa_voyageOn finit la visite dans un petit restaurant local. Un vrai plaisir. Puis on rentre et je retrouve les belles Ruby et Faye, mes acolytes à Ubud.

Le Nine Angels

Quoi ? C’est mon dernier soir ? Dans ce cas, on passe tous la soirée ensemble ! Je ne rigole pas, toute l’auberge est venue, même le nouvel arrivant Danny, un autre néo-zélandais. On finit donc à 9 au 9 Angels.

indonesie_bali_ubud_anissa_voyage
“Hey vous m’avez trouvé, venez et servez vous dans le buffet si vous avez faim. Comptez ce que vous prenez et laissez l’argent dans le pot. Lavez votre table et votre vaisselle après l’avoir utilisée. Merci d’être une personne humaine et intégre, ça donne de l’espoir”

Le Nine Angels c’est le même concept que le restaurant basé sur la confiance dont je vous ai parlé plus tôt, sauf que celui-ci est en centre ville et que ce soir il y a open-mic ! Je vous ai dit que Faye écrivait des poèmes, chantait magnifiquement bien ? J’ai aussi oublié de vous dire que Ruby aussi ? ah… et que Danny joue de la guitare ? Bon vous savez tout maintenant.

indonesie_bali_ubud_anissa_voyage

Lars me fait goûter le si fameux café Kopi Luwak.

Le café Kopi Luwak

Réputé pour être le café le plus cher du monde, ce café est victime de son succès. Enfin… pas lui mais les animaux qui le “produisent”. Euh… pardon Anissa ?! On te suit pas trop là… Un animal qui produit du café ?!

indonesie_bali_ubud_anissa_voyage

Attention accrochez-vous… vous risquez d’être choqués. Le café n’est pas littéralement “produit” par lui, il est récolté dans les excréments du Luwak, ce petit animal très mignon qui se nourrit des cerises de caféier mais qui ne digère pas les noyaux. Oui vous avez bien compris … j’ai mangé un café fait à base d’excréments et en plus j’avoue que c’est le meilleur café que j’ai bu de ma vie. Maintenant que c’est dit revenons-en à nos Luwaks.

Le problème est qu’aujourd’hui pour répondre à la demande, les locaux abusent de ces petites bêtes, les kidnappent puis les gavent. Je ne veux pas prêcher ma cause, mais au Nine Angels, ils ne vendent que du café récoltés dans les excréments des Luwaks sauvages, sans donc les nourrir / gaver / exploiter.

Et pourquoi un tel buzz ? Avez-vous vous le superbe film “Sans plus attendre” / “The bucket List” en anglais ? C’est l’histoire de Jack Nicholson et Morgan Freeman (bon ok… ils ont des vrais faux noms dans le film) qui sont tous les deux condamnés et qui décident de rédiger une liste de “choses à faire” avant de mourir (Savez-vous que moi aussi je possède une bucket list ? La voici). Jack boit justement de ce café.

L’amour c’est beau

On finira la soirée dans un bar ambiance, où l’ambiance vient surtout… de l’agent de sécurité. Apparemment cet agent a été embauché pour sa double compétence Sécurité / danseur parce que cet homme d’environ 40 ou 50 ans nous a donné la pêche jusqu’au bout de la nuit sans faiblir.

Oh… j’ai failli oublier, petite fierté française : ce magnifique couple qui était en vacances seulement 5 jours et qui est marié depuis 38 ans. Habillé en blanc tous les deux, ils sont sortis pour danser un peu. Je discute un peu avec madame qui est guadeloupéenne, ils vivent en région parisienne. Quelques minutes plus tard, son mari lui tend la main pour l’inviter à danser (sur Despacito hahaha) et là… tout le bar est devenu fou. Ils sont beaux, ils sont classes, ils sont amoureux : ils viennent de redonner l’espoir à toute une génération qui a été bercée par la phrase “60% des mariages finissent en divorce“. On les remercie chaleureusement pour ce moment et on rentre tous des étoiles dans les yeux. Journée romantique je vous dis.

Le lendemain, je pars le coeur lourd, lourd, lourd pour la première fois. J’aurais vraiiiiment voulu rester plus longtemps et ça pour la première fois depuis longtemps.

La suite au prochain épisode : en Australie !!!

En bref :

  • Ubud, définitement dans mon top 5
  • En voyage tu fais des trucs improbables : genre manger du caca
  • Les beaux endroits c’est cool, être bien accompagnée c’est 1000 fois mieux

indonesie_bali_ubud_anissa_voyage

Pour voir tous mes articles c’est ici ! 

*Il est possible que des fautes d’orthographe se soient cachées dans mon article :O. Je promets de relire mon article sous peu, en attendant vous pouvez m’envoyer un message XD*

Community Manager en sac à dos !

3 commentaires

  1. Awwww j’ai trop aimé lire ton article ma poulette ! J’ai trop envie de passer 5 jours là bas, d’ailleurs il faudrait que je t’envoie un petit message. En tout cas je ne suis même pas étonnée que les français ne soient pas aimes, quand j’ai vu comment certains agissaient. J avais limite honte d’être française mais bon j’ai relevé le niveau 😉 Bizoux d’amour

Laisse un petit mot doux ;)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :