La Polynésie française, un rêve : Tahiti

tahiti_polynesie-francaise-backpack-tourdumonde

Je sais que ça faisait longtemps, mais me revoilà. La dernière fois, on était en Nouvelle-Zélande, j’enchaine dans cet article sur ma nouvelle étape en Océanie : Tahiti !

Vous cherchez mes articles sur la Nouvelle-Zélande ? C’est ici !

Avant de commencer, une petite parenthèse pour raconter le petit kiff qui a été de voyager dans le temps. En effet, j’ai vécu deux fois la journée du 30 juillet. Une fois en Nouvelle-Zélande, puis avec un retour en arrière de 22h, une nouvelle fois à Tahiti.

J’ai aussi enfin voyagé de l’autre côté de la carte.

tahiti_polynesie-francaise-backpack-tourdumonde

Tahiti : 56 000km plus tard

Quelques semaines avant d’arriver à Tahiti, je sentais que pour cette étape j’aurai besoin de faire appel à mes amis et à leur réseau. Alors j’avais posté sur Facebook un appel à la mise en contact. Ça marche plutôt bien, vous devriez essayer :).

Résultat plusieurs mises en contact, donc toutes me permettront de vivre une superbe expérience en Polynésie Française. 

tahiti_polynesie-francaise-backpack-tourdumonde

Ma première mise en contact est avec Poehere, une magnifique tahitienne qui faisait ses études de droit avec Céline. Sa marraine a accepté de me loger quelques jours. 

En arrivant dans l’aéroport, première chose que je remarque : “Maeva” ça veut dire bienvenue en Tahitien. Je prends une photo pour l’envoyer à ma Maëva. J’avance un peu plus et un petit groupe joue du Ukulélé. J’aime déjà l’île. Parallèlement, je vois tous les polynésiens accueillir les arrivants avec des colliers de fleur. 

Poehere me récupère et m’explique comment fonctionne l’île, notamment le système d’adresse avec le PK. Le PK est un système de borne kilométrique qui débute à Papeete (capitale de Tahiti), et qui fait le tour de l’île. Par exemple, au PK 18 il y a une grande plage.

Les locaux utilisent donc ce système d’adresse et l’indication côté terre ou côté mer.

tahiti_polynesie-francaise-backpack-tourdumonde

De belles rencontres

Ma première adresse sera chez la marraine de Poehere, elle habite au PK 13 côté montagne. Je suis accueillie chaleureusement et on me présente ma chambre. Elle m’explique qu’ici on fait dans la simplicité. J’ai droit à de superbes sushis maison, à Tahiti on mange bon. 

Le premier soir on regarde avec la grand-mère et la marraine la rediffusion du festival Heiva. Je me dis que j’aurais vraiment voulu participer à un tel spectacle.

Danse tahitienne

Elle m’explique que le festival vient de se terminer et que la troupe de danse de Poe, Tahiti Hura,  a gagné. Elle me parle aussi des tenues et du travail monumental qui est fait pour chaque personne (et du prix aussi d’ailleurs). Une tenue étant faite avec de vraies feuilles, celle-ci n’est utilisable qu’une fois. Elle me raconte aussi combien les entrainements peuvent être compliqués car ils sont nombreux et qu’il arrive donc que les entrainements soient sur un parking.

La famille de Poe m’aide et m’apprend beaucoup. Elle m’indique les endroits où aller pour avoir Internet, le Wifi n’étant pas forcément très accessible. 

Je veux acheter une carte sim, ce que je ferai d’ailleurs mais les tarifs sont dingues : 50€ pour 2 semaines de connexion internet (500Mo) + 20 sms + 30mn d’appel. Ça parait fou comme tarifs mais c’est Tahiti.

Ces deux jours se passent vraiment bien avec la marraine de Poe. Je me sens vraiment bien, je prends le temps de visiter Papeete. Ma seule problématique est le fait de ne pas avoir de moyen de transport mais dès qu’elles ont un moment Poe ou sa marraine me font faire le tour.

tahiti_polynesie-francaise-backpack-tourdumonde
tahiti_polynesie-francaise-backpack-tourdumonde
tahiti_polynesie-francaise-backpack-tourdumonde
tahiti_polynesie-francaise-backpack-tourdumonde
Tahiti

À la recherche d'un volontariat

Je ne veux pas trop abuser de l’hospitalité de mes hôtes, je commence donc à chercher des Helpx, j’avais déjà envoyé quelques mails mais je tente à nouveau. De toute façon c’est très simple, il n’y a que 9 propositions à Tahiti.

Par miracle (ou non), le gérant d’une voilerie me contacte. L’annonce disait en gros “Venez travailler sur mon voilier 5h par jour pour être logée et nourrie”.

Je l’appelle, nous discutons quelques minutes et il me dit de passer à sa voilerie au PK12 (donc à 1km de là où je suis logée). Je fais donc le pas et passe une journée d’essai chez eux. 

J’ai du mal à trouver la voilerie, mais j’y arrive à 8h30 du matin, il me dit que je suis en retard alors qu’il m’a donné rendez-vous à 8h30. Je suis perplexe.

tahiti_polynesie-francaise-backpack-tourdumonde

Helpx à la voilerie ?​

Il me présente la voilerie et me dit “c’est la pleine saison j’ai besoin de personnes pour m’aider à couper les voiles”. Mais je n’ai pas le temps de te former, donc je vais laisser mon fils et ma belle-fille m’en occuper. Tu sais faire quoi ?

Je lui explique que j’apprends vite et que je peux faire n’importe quel type de mission manuelle. Mais surtout que je sais faire des flyers et que je peux l’aider dans sa communication sur Internet. Il est perplexe, mais me dit qu’il doit en effet refaire des flyers. En 10mn c’est fait. Il est satisfait mais je lui dis que je peux faire mieux que du texte en gras noir sur fond blanc.

Je passe la journée à refaire son logo dont l’échantillon qu’il a est un bout de papier, il est satisfait de mon travail.

Il me dit :

“reviens demain, j’ai d’autres choses à te faire faire. Tu pourras dormir ici, mais il faudra en plus de ton travail faire les corvées, nous partons 1 semaine en voilier la semaine prochaine, j’aurai peut-être besoin de toi sur le bateau.”

Je suis à nouveau perplexe par ses “peut-être”, mais il me donne un billet pour mon travail et je me dis donc qu’il est juste. 

tahiti_polynesie-francaise-backpack-tourdumonde

Visite pour la fin de journée

Je finis ma journée par une petite visite du coin et le lendemain, je déménage chez lui, ou plutôt chez sa petite amie. Je précise que je ne donne pas de prénom parce que l’expérience ne s’est pas bien passée.

tahiti_polynesie-francaise-backpack-tourdumonde
tahiti_polynesie-francaise-backpack-tourdumonde
tahiti_polynesie-francaise-backpack-tourdumonde
tahiti_polynesie-francaise-backpack-tourdumonde
tahiti_polynesie-francaise-backpack-tourdumonde

Ambiance pas folle

Ces 5 jours avec lui ont été une horreur pour moi. 

Première chose, il demande de faire quelque chose, puis de défaire, puis de refaire. Il n’est jamais satisfait, je le surprends plusieurs fois à dire du mal de moi dans mon dos pour me flatter grossièrement quand je suis en face. 

Nous travaillons toute la journée, nous nous arrêtons quand la nuit tombe, alors que le concept même du Helpx est de ne faire que 4h par jour. J’ai bien essayé de partir plus tôt (16h) il m’a fait la remarque que les autres eux continuaient sans râler.

J’ai dormi sur sa terrasse pendant 4 nuits, et j’ai passé une nuit sur son bateau qu’on a du atteindre (son fils, sa belle-fille et moi) en stop parce qu’il n’avait pas le temps de nous y déposer. 

Il m’a laissé seul chez eux pour aller avec toute sa famille au cinéma.

“Mais t’inquiète il y a des restes au frigo”. 

Sa belle-fille et sa petite amie ont été choquées par son comportement.

Solution de repli ?

Il m’a fait miroiter que je partirais avec eux sur le bateau pour travailler, jusqu’à la veille de leur départ à 18h où il m’a dit :

“nous partons samedi, je n’ai plus besoin de toi, que vas-tu faire ?”

Ils partaient 48h en avance.

Sa petite-amie est choquée, ils se disputent, elle décide de me laisser la garde de sa maison, surtout qu’elle attend une livraison de fruits durant leur absence.

Il refuse (alors que ce n’est pas sa maison) et lui dit qu’il a peur que je vole des objets.

Finalement, il partira sans elle. Il accepte à condition que je dépose des flyers dans les deux ports de l’île (en faisant du stop toujours).

Jouons un peu : Poker

Une fois partis, sa petite amie me dit : 

“je vais t’emmener quelque part, tu t’occuperas des flyers plus tard”. 

On prend la voiture et me voici dans un monde parallèle, nous arrivons dans une salle de jeu. Attention, on parle pas d’un casion, mais d’une maison dans laquelle on retrouve des enfants, des femmes et des jeunes en train de jouer comme on joue au BINGO le dimanche. Nous avons joué au poker et perdu beaucoup de son argent (4000 euros environ). Le budget que j’avais pour mon tour du monde. J’aurais pu en pleurer si la veille elle n’avait pas gagné un peu plus que cette somme. 

Sur le coup, j’avais tellement besoin de fuir l’ambiance de cette maison, que j’étais contente de la suivre. D’ailleurs j’ai adoré l’ambiance sur place mais… le jeu quoi. 

Par chance, j’ai trouvé un nouvel endroit où loger. Au prochain épisode, mes meilleurs moments en Polynésie française avec Laure-Line et Océane.

tahiti_polynesie-francaise-backpack-tourdumonde

Vous souhaitez découvrir une autre île de mon voyage ? Rendez-vous en Indonésie pour découvrir les îles Gili :).

Community Manager en sac à dos !

Laisse un petit mot doux ;)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :