Brisbane à la locale

australie_brisbane_anissavoyage_anissa_voyage

Brisbane, comme une locale

Au revoir Darwin

Mon histoire à Brisbane commence dans mon Helpx à Darwin, quand je reçois une notification de Google “Hey copine, si tu veux être à l’heure pour ton vol, c’est le moment de partir !”.

Contexte : Nous sommes le 20 juin (En fait le 21 juin puisqu’il est minuit pile) et j’ai réservé un vol le 21 à 1h20 du matin.

Sauf que voilà… je suis un peu bêbête et donc pour moi le 21 c’était le lendemain. Me voilà donc en direct de mon lit avec une superbe migraine et témoin de l’erreur la plus chère de mon tour du monde. C’est aussi l’erreur la moins pratique n’ayant plus de carte bancaire. Je ris jaune, je m’insulte un peu. J’imagine un instant que je vais réveiller cette pauvre maman au milieu de la nuit pour qu’elle me dépose. Je me ravise et me décide à embêter ma propre maman.

Elle n’hésite pas un instant et m’aide à reprendre un billet pour la modique somme de 150$ au lieu des 70$ de base… départ le lendemain à la même heure : cette fois ci je ne me ferai pas avoir !

Le lendemain, Melanie me dépose à l’auberge pour que je passe une dernière journée avec mes copains rencontrés deux semaines plus tôt.

Journée parfaite : je vois les amis, on va regarder un dernier coucher de soleil et construire un château de sable. On a du mal à décoller de l’auberge, mais finalement on est hyper nombreux.

À la fin de la soirée Ludovic (mon jumeau) et son acolyte Jordan me déposent à l’aéroport et se font une petite session Pokemon Go (oui, oui sur Terre il existe encore des gens qui jouent à ça).

Dans l’avion je suis témoin de mon premier moonset, c’est à dire, mon premier coucher de lune. Oui oui ça existe. J’essaie de dormir mais les étoiles m’empêchent de fermer les yeux…

La maison de Whitney, un petit paradis

En sortant de l’avion j’ai une prise de conscience : c’est l’hiver ici ! Il fait froid ! (d’ailleurs je vais tomber malade)

Quand j’arrive enfin dans la maison de mon Couchsurfing, je suis émerveillée. Elle possède le perron de mes rêves, avec une balancelle et une petite table, des drapeaux de prière népalais et, mon dieu, l’objet le plus beau du monde (et je ne plaisante pas) un paillasson avec la plus belle citation qui soit.

Not all whose wander are lost. ” JRRT

Pour ceux qui ne le savent pas mon auteur préféré (et en quelque sort mon dieu) est John Ronald Reuel Tolkien. Alias le créateur du Seigneur des anneaux et père de la fantasy.

Cette citation vient d’une prophétie parlant du retour du roi : en gros, le BG Aragorn. Mais cela parle aussi d’un rôdeur (oui c’est aussi Aragorn). “Tout ceux qui errent ne sont pas perdus“.

Bref je pourrai vous en parler 1000 ans, mais je vais m’arrêter là et juste souligner que voir du Tolkien sur les murs ou le sol c’est me sentir chez moi. (Cette citation était aussi sur un mur de mon auberge à Agra en Inde).

Whitney m’ouvre, elle est petite de taille et a un vrai regard d’ange. Je croyais qu’elle allait m’héberger avec sa compagne mais non, elle a un coloc, Jai. Elle me propose d’aller boire un verre avec ses potes le soir. Elle m’explique que c’est un peu un lieu de Geek. Ça sonne clairement comme le paradis pour moi. En attendant je pars visiter la ville.

australie_brisbane_anissavoyage_anissa_voyage

Une vraie ville

Non pas que les autres villes que j’ai visité durant mon tour du monde ne soient pas de vraies villes, j’entends plutôt qu’avec Bangkok se sont pour l’instant les deux seules villes avec des gratte-ciel.

australie_brisbane_anissavoyage_anissa_voyage

Je prends le bus et j’arrive en plein sur les quais. [Attention chauvinisme dans le prochain paragraphe] Les quais me font penser à Bordeaux, lieu paisible où tu vois toutes les familles parfaites, les couples amoureux, les amis heureux. Bref, la ville comme je l’aime. Ils ont une grande roue, une mini-plage (bon ok, ça on trouve pas à Bordeaux), une mini-forêt tropicale, un temple népalais, des cafés… Je me promène le reste de la journée ici et j’admire ainsi le superbe coucher de soleil urbain.

australie_brisbane_anissavoyage_anissa_voyage

australie_brisbane_anissavoyage_anissa_voyage

Je traverse un pont qui m’amène dans un mini-parc où tous les arbres sont remplis de lampions (la plus belle chose du monde pour moi, tu prends un taudis et tu y mets des lampions, ça devient un superbe loft pour moi ).australie_brisbane_anissavoyage_anissa_voyage

La nuit belle et bien tombée bien qu’il ne soit que 18h, les gratte-ciel s’illuminent, la grande roue aussi. Je trouve hyper agréable de pouvoir se promener la nuit, comme j’adorais le faire à Bordeaux, mais il est temps de rentrer. J’ai rendez-vous avec Whitney à 21h.

australie_brisbane_anissavoyage_anissa_voyage

australie_brisbane_anissavoyage_anissa_voyage

Une soirée Geek

Nous arrivons donc à l’entrée de ce petit bar et elle me présente ses amis. A l’entrée on doit montrer nos pièces d’identité qui sont scannées, ils rigolent pas ici.

A l’intérieur, c’est génial, un bar puis plusieurs salles de jeu : un flipper, des bornes SEGA, et une télé Dark Vador avec une Nintendo 64 sur laquelle on joue à Mario Kart.

australie_brisbane_anissavoyage_anissa_voyage australie_brisbane_anissavoyage_anissa_voyage

Après un petit quart d’heure, on décide de passer aux choses sérieuses et on choisit un jeu de société. Je reconnais un jeu auquel Ludo nous a appris à jouer à Darwin (jeu qu’il a reçu à son anniversaire), un truc avec des chats qui explosent. On finit la soirée sur ce jeu.

australie_brisbane_anissavoyage_anissa_voyage

Les garçons sont adorables avec moi, Reece me propose de faire une rando moto avec lui, le reste du groupe dit que c’est trop dangereux, et Ryan propose plutôt de prendre la voiture et de nous faire faire un tour. On laisse tout ça en suspens. On va dans un autre bar, pas geek du tout, et Reece me raconte comment -avec un étendoir à linge tournant-les jeunes australiens se prennent des cuites.

Au final, j’apprends qu’ils se sont tous connus à St John, ce sont un peu un équivalent de la Croix Rouge en matière de secourisme. C’est génial !

Petite visite des alentours

Le lendemain c’est donc une journée aux abords de Brisbane, les garçons font de l’humour sur le fait qu’ils ont aussi des montagnes… dont la plus haute fait 800m d’altitude. Ils m’emmènent visiter le D’aquilar National Park. Bon pour être honnête on a pas beaucoup visité, mais on a été au centre de découverte du parc “Walkabout Creek  Discovery Center”. On y a bu un chocolat chaud avec une boule de glace, il est offert par Ryan parce que “je suis une backpackeuse donc que je ne dois rien payer“, mais en échange quand je rentrerai je devrai aider quelqu’un en retour. [Moment cinéphile : dans le même temps de “chaîne de solidarité” je vous invite à regarde “Un monde meilleur” définitivement dans mon top 5 des meilleurs films du monde, larmes garanties].

Au centre j’ai la chance de voir mon 2ème bébé crocodile !!! Le premier était durant mon Helpx mais j’ai décidé de publier cet article là plus tard vu le retard que j’ai pris *Désoléeeee*.

Après avoir discuté un moment, nous décidons de repartir, mais Whitney doit nous abandonner, elle avait oublié qu’elle avait un anniversaire ce jour-là. Je reste donc avec Reece, Ryan et Jai.

australie_brisbane_anissavoyage_anissa_voyage

On prend la route pour le Mont Coot-Tha (One Tree Hill autrement dit la montage à l’arbre solitaire), la route est magique, les couleurs sont automnales et on essaie de rejoindre un beau point de vue pour observer le coucher de soleil.australie_brisbane_anissavoyage_anissa_voyage

Moment très sympa avec 3 messieurs que je connais depuis moins de 24h, cette vie est décidément beaucoup intéressante que je n’aurais jamais pu la rêver :). Dernier coup de volant pour voir le point de vue qui permet de voir tout Brisbane de nuit.

Pour continuer la journée, les garçons me proposent d’aller manger un bout et d’aller regarder le match mythique dont je vous avais déjà parlé : Le “State of Origin”.

Queensland vs New South Wales

Cette série de 3 rencontres à lieu chaque année et oppose les deux équipes de Rugby à XIII : Le Queensland dont la capitale est Brisbane et New South Wales avec Sydney.

Le saviez-vous ?

La capitale de l’Australie n’est pas Sydney mais Canberra, et la ville préférée australienne est sûrement Melbourne. Ces deux villes se disputant le droit de devenir la capitale de l’Australie, la décision qui a été prise a été de sélectionner la ville entre les deux… Canberra qui n’avait (et n’a toujours pas) d’intérêt particulier.

australie_brisbane_anissavoyage_anissa_voyageCette compétition qui a lieu depuis 1980, ne réunit pas les membres classiques des équipes de rugby. C’est là que c’est vraiment intéressant : chaque équipe réunit les joueurs de sa région.

Ce soir là fut assez particulier: en effet, le lieu où on a choisit de regarder le match supportait l’équipe adverse de Brisbane, nous étions donc cachés dans une pièce à l’arrière du bar. J’ai décidé de supporter les bleus, NSW – Sydney, je ne sais plus vraiment pourquoi mais j’avais l’air d’avoir un bon argument. Finalement les bleus ont gagné. Voilà. (ah oui, je crois que l’argument c’était un truc du genre je ne peux supporter que “les bleus” je suis française).

Toute la soirée je carbure à la bière de Gingembre sans alcool. Superbe découverte.

Visiter Brisbane, diversité et histoire

Le Queensland Museum

Le lendemain je visite le Queensland Museum et il est désormais difficile pour moi d’apprécier les musées classiques. Celui-ci est très pédagogique et multiplie les supports.

Ce musée est une ode à la diversité. Comme vous le savez, l’Australie est un pays de migrants et de métissage. Reece est par exemple australien d’origines italiennes et irlandaises.

australie_brisbane_anissavoyage_anissa_voyage

australie_brisbane_anissavoyage_anissa_voyage
“Turiez-vous pour l’Australie ?”
Résultat : 17% de oui, 76% de non.
Échantillon de 100 australiens participants à l’expérience du Musée.
australie_brisbane_anissavoyage_anissa_voyage
“Pensez-vous que les aborigènes australiens devraient être reconnus dans la Constitution ?”
Résultat : 95% de oui, 5% de non.
Échantillon de 100 australiens participants à l’expérience du Musée.

La place des aborigènes est aujourd’hui toujours difficile mais ce musée fait un réel travail de tolérance envers les différentes origines qui font son pays. [Concernant les aborigènes j’ai été choquée de certaines choses à Darwin, mais j’essaierai d’exprimer ça dans un article à part].

Le Museum d’histoire naturelle

Je continue ensuite les visites par le museum d’histoire naturelle, magnifique. Je me rends compte avec le temps que j’ai une vraie fascination pour les chauve-souris.

australie_brisbane_anissavoyage_anissa_voyage

australie_brisbane_anissavoyage_anissa_voyage australie_brisbane_anissavoyage_anissa_voyage

Apparemment, l’Australie est le pays regroupant le plus d’animaux sauvages dangereux. Personnellement, j’ai rien vu de sauvage, même pas une araignée (je sais je fais beaucoup moins aventurière quand je dis des choses comme ça). J’ai pourtant essayé d’aller me baigner alors qu’il y avait un gros panneau “Attention il y a des crocodiles dans l’eau et ils sont vraiment pas sympas” mais rien… Déception.

Street Art à Brisbane, Fish Lane

Reece m’invite à manger un bout un soir. Il me fait visiter son coin préféré à Brisbane : Fish Lane. C’est une rue un peu hipster avec pas mal de restaurants et surtout du Street Art. Moi qui adore ça, je suis servie.

On mange dans un lieu très sympa qui est en fait une maison réaménagée en restaurant.

Le lendemain je me décide à partir à la chasse au Street Art et j’invite Whitney au restaurant pour la remercier de tout ce qu’elle a fait pour moi.

Gay friendly

australie_brisbane_anissavoyage_anissa_voyage

On discute beaucoup et elle me demande :

Comment se fait-il que tu sois si Gay friendly ? Est-ce que tu as des proches qui le sont?

Je lui réponds que j’espère qu’on a pas besoin d’avoir des proches LGBT(…) pour avoir besoin de se battre pour les libertés de chacun. Je lui dis que par définition chaque personne à le droit de faire de ce qu’elle peut pour atteindre son bonheur tant que ça n’empiète pas sur les libertés des autres. Que si une femme est heureuse avec une autre femme et qu’elle la rend heureuse, personne ne devrait avoir le droit de s’y opposer.

On parle aussi de l’adoption et des autres alternatives qui existent pour avoir un enfant quand on est LGBT(…) : je lui dis que ça n’a pas toujours été facile pour ma mère de nous éduquer seule, que si elle avait pu avoir quelqu’un pour l’épauler quelque soit son sexe, ça aurait été beaucoup plus simple.

On parle aussi beaucoup de la vie des personnes LBGT(…) en Australie. Quelques informations pour votre culture :

  • En Australie, les personnes transgenres ou transsexuelles peuvent se déclarer ainsi sur leur passeport avec la mention X.
  • Les hommes ayant des rapports avec les hommes peuvent donner leur sang depuis 2009.
  • Le mariage homosexuel est autorisé depuis 2017

A l’occasion de la loi sur l’autorisation du mariage homosexuel le premier ministre australien, Malcolm Turnbull, a dit :

«Il est l’heure de plus de mariages. De plus d’engagement. De plus d’amour. De plus de respect. L’égalité dans le mariage est passée!»

Ce soir là, Whitney s’est beaucoup confiée à moi et ça m’a beaucoup touché.

Le sanctuaire de koalas

australie_brisbane_anissavoyage_anissa_voyageLa veille de mon départ je me motive à aller au sanctuaire de koalas malgré le mauvais temps. En effet, je refuse catégoriquement de quitter le pays avant d’avoir vu un kangourou, donc il faut bien que je force ma chance. Il ne me reste que 72h en Australie. Le temps passe vite.

Au sanctuaire tout le monde est sous le charme des koalas… moi je ne comprends pas trop.

Je ne sais pas pourquoi mais je reste totalement insensible à ces petites bestioles. Un animal qui par contre me fait totalement fondre : le wombat.

australie_brisbane_anissavoyage_anissa_voyage

C’est une sorte de ratattack (oui je compare cet animal merveilleux à un Pokemon qui n’a d’ailleurs pas vraiment un physique d’ange). Je reste 10mn à le regarder dormir et je me dis : “tant de koalas pour si peu de wombats ici… c’est pas sérieux du tout !”.

Je vois pour la première fois un ornithorynque (oh mon dieu je l’ai écrit sans faute du premier coup) mais je n’ai pas de photo de qualité.

australie_brisbane_anissavoyage_anissa_voyage australie_brisbane_anissavoyage_anissa_voyage australie_brisbane_anissavoyage_anissa_voyage

Puis je vois enfin les kangourous, c’est ma première fois et pas des moindres, ils sont en “liberté” dans un parc et tu peux donc t’y promener et les nourrir.

australie_brisbane_anissavoyage_anissa_voyage

Ils ont un espace réservé qui nous est interdit, s’ils souhaitent avoir un peu la paix (et beaucoup d’entre eux ont l’air d’en avoir marre des humains). Personnellement je reste en retrait, s’ils s’approchent de moi je vais vers eux mais sinon je ne souhaite pas les toucher “contre leur gré”.

australie_brisbane_anissavoyage_anissa_voyage

En bref

  • australie_brisbane_anissavoyage_anissa_voyageParfois en couchsurfing, tu rencontres des personnes en or
  • J’avais vraiment la sensation d’être chez moi, intégrée dans un groupe d’amis
  • L’ amitié, c’est comme l’amour, je ne comprends pas toujours pourquoi ce dernier est toujours mis en avant. Vraiment.

Pour voir tous mes articles c’est ici ! 

*Il est possible que des fautes d’orthographe se soient cachées dans mon article :O. Je promets de relire mon article sous peu, en attendant vous pouvez m’envoyer un message XD*

Community Manager en sac à dos !

Laisse un petit mot doux ;)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :